Même avec la maladie d'Alzheimer, une personne est capable d'effectuer des tâches complexes.

Colette R., aidante

Il ne faut pas penser que ce qui nous parait simple ou compliqué le sera pour la personne malade. Colette R., aidante, cite l’exemple du patient qu’elle accompagne : incapable de ranger un objet, il parle russe et anglais et peut tenir de longues et intéressantes conversations sur le sens de la vie.